Printemps du rangement, rangement de printemps ?


Ouvrez grand vos rideaux et fenêtres ! On entend les oiseaux, le printemps est là. C’est le moment idéal pour ranger ses affaires et nettoyer autour de soi. C’est aussi l’occasion de changer d’air et de laisser la place au renouveau. C’est la saison des bourgeons, il faut bien qu’ils aient de l’espace pour pousser, non ?


Dans de nombreuses cultures, l’arrivée du printemps s’accompagne souvent d’un grand ménage des lieux de vie, voire des espaces de travail. Historiquement, dans les climats où l’hiver est froid et humide, l’augmentation des températures vers la fin du mois de mars était le moment idéal pour dépoussiérer et aérer les maisons : le temps plutôt clément permet de laisser portes et fenêtres ouvertes.

Certain·es d’entre vous auront sans doute entendu parler de ōsōji qui veut dire littéralement “grand ménage” en japonais. Partout, à la maison, mais aussi au travail ou dans les école, les japonaises et japonais empoignent aspirateurs et chiffons et se mettent à la tâche, dès le plus jeune âge. Ce véritable rituel sans doute influencé par le bouddhisme, n’est pas réalisé à l’arrivée de la belle saison, mais en plein cœur de l’hiver, avant la fin du mois de décembre.


Printemps et nettoyage font bon ménage !


Le ménage de printemps est une pratique qui cache, derrière son apparence simple, ou pénible (cela dépend à quel point vous vous entendez avec votre serpillère !), un sens plutôt large et plus riche qu'il n'y parait.


L’aspect hygiénique, évident, ne doit pas être négligé : nos espaces de vie sont souvent insuffisamment aérés, et si le froid peut être une excuse à certaines périodes, au printemps c’est enfin l’occasion de ne plus y déroger.


Faire le ménage chez soi est aussi - surtout ?- l’occasion de trouver une tranquillité d’esprit et de mettre de l’ordre dans ses idées et ses émotions. Une sorte de méditation active !

Je ne pense pas vous apprendre quelque chose en disant que les lieux que nous habitons ont une influence sur notre façon d’être et notre ressenti. Y être attentif est aussi une manière de prendre soin de soi, et de bien débuter la nouvelle année.


C’est la raison pour laquelle les japonais·es font le ménage en décembre : la nouvelle année est ainsi accueillie avec une sensation de pureté et de fraîcheur, comme le début d’un nouveau chapitre.


Désencombrez votre esprit


Le printemps en MTJ est la période où l’énergie remonte : la vie bouillonne et se manifeste partout, après la léthargie de l’hiver. C’est d’autant plus logique que l’on fasse de la place pour que de nouvelles idées et expériences puissent se déployer. Notez bien que le foie, l’organe associé à la saison, a précisément pour tâche de filtrer les toxines et autres éléments non absorbables, “nettoyant” ainsi le sang. S’il y a quelqu’un qui travaille dur à longueur d’année, c’est bien lui !


Faire le ménage, n’en déplaise à certain·es, c’est aussi savoir trier. Ce qui veut dire autant se défaire des affaires qui ne servent plus - sans forcément les jeter à la poubelle - que se délester de certains doutes et angoisses. Le printemps est la saison idéale pour faire la part des choses et se réconcilier avec les points négatifs de l’année précédente.

Autrement dit, laisser le temps faire son travail et prendre du recul !


Le printemps n’est toujours pas arrivé jusqu’à vous ? Prenez rendez-vous par ici.

Pour me suivre sur Facebook, c’est plutôt par là.