Du sport en temps de crise sanitaire

Pourquoi penser au sport alors que l’incertitude plane sur nous, et en cette saison encore froide qui plus est ? Eh bien, pour toute une série de (bonnes) raisons ! Voici quelques pistes pour vous motiver à commencer, reprendre, ou persévérer dans vos routines d’exercice.


Personne ne s'en réjouira, mais nous devons nous rendre à l’évidence : cela fera bientôt un an que nos vies ont radicalement changé. Contraint·es d'apprendre à passer de plus en plus de temps chez nous – ce qui, notamment pour les urbains, n'est pas simple compte tenu des petites surfaces d'habitation –, nous avons dû adapter nos routines.

L’activité physique a particulièrement pâti de cette situation. Une étude publiée en décembre montre que plus d’un tiers des adultes a déclaré avoir fait moins d’exercice pendant le premier confinement, et un quart a passé plus de temps assis. Pourtant, s’il est une chose qu’il ne faudrait pas négliger, alors que le fantôme d’un troisième confinement plane sur nos têtes, c’est le sport !


Faire du sport pour protéger sa santé


Les bienfaits de l’activité physique sont bien connus. Ce n’est pas pour rien que l’OMS recommande aux adultes de réaliser 150 minutes d’activité modérée par semaine, ou bien 75 min d'activité intense. Conseil personnel, rien ne vous empêche d’en faire davantage par contre ! Le sport est en effet un excellent régulateur du stress, et on sait tou·tes à quel point la période actuelle pèse sur notre état d’esprit.


L’activité physique stimule la réponse immunitaire, ce qui en fait notre meilleure alliée pendant l’hiver. À cela il faut ajouter que la sédentarité est associée à des états comme l’obésité, et accentue les effets des maladies chroniques cardiovasculaires et le diabète.

Or, ce sont là tous des facteurs de co morbidité de la COVID-19 - c’est-à-dire que les personnes qui en sont atteintes risquent davantage de développer des formes graves de la maladie. Cela confirme que le sport peut nous aider aussi en temps de pandémie


Adapter son activité physique chez soi


Certes, nous ne sommes pas tou·tes sur le même pied d’égalité quand on parle sport. Je n’ai pas de doutes que, si cela faisait partie de vos habitudes avant que couvre-feux et restrictions de déplacement monopolisent l’actualité, vous avez su trouver comment garder le cap. Pour celles et ceux qui ne sentent que maintenant l’envie de s’y lancer, et qui ont besoin d’un coup de pouce, sachez que l’offre en matière de cours en ligne a littéralement explosé cette dernière année. Et puisqu’il vaut mieux avancer pas à pas, des videos gratuites sont faciles à trouver, afin de se donner envie d’aller plus loin.


Le plus important est de créer une habitude ; c’est aussi la tâche la plus dure. Aménager ses espaces pour - littéralement - faire place au sport peut aussi impliquer un peu de créativité au début. Nul besoin d'appareil sophistiqué, un simple tapis de gymnastique, un élastique, un mur, le rebord de la baignoire,… deviennent vos accessoires préférés !


Attention à l’excès d’enthousiasme tout de même ! Commencez en douceur, je vous conseillerais plutôt de travailler un peu en dessous de vos capacités, afin d’éviter que vous perdiez l’efficacité de l’exercice et renonciez à ce moment indispensable pour le corps et le mental.

Le mot clé est légèreté !


Votre corps vous fait signe de vous occuper de lui ? Prenez rendez-vous par ici.

Pour me suivre sur Facebook, c’est plutôt par là.

  • Noir Icône Instagram
  • Black Facebook Icon

© 2020 – Claire Rouger

Certifiée par l'Institut Européen de Médecine Traditionnelle Japonaise