Sortez faire un tour !

L’été est là et le beau temps approche à grands pas. Pour nombre d’entre nous, c’est l’époque des vacances et du temps libre redécouvert. C’est une belle occasion pour sortir de chez soi et profiter des rayons du soleil, y compris pour celles et ceux qui n’arrêtent pas de travailler. Et si cette saison était simplement l'occasion de marcher un peu plus ?

Marcher : activité anodine s’il en est, souvent perçue comme un pur moyen de locomotion - pas forcément le plus rapide ou efficace ni le plus agréable. C’est pourtant bien dommage de réduire la marche à cela. J’ai beaucoup parlé ces derniers mois de l’importance d’accorder de l’attention aux aspects en apparence mineurs de notre quotidien.

Il me semble que le fait de marcher mérite ce même traitement.

Marcher, c’est bon pour la santé


L’activité physique est fondamentale pour rester en bonne santé, cela ne se discute plus. Mais réfléchissons aux points forts de la marche elle-même. Tout d’abord, s’agissant d’une forme douce d’exercice, elle peut être la meilleure alliée de vos articulations ! Notamment avec l’âge, le bassin, les genoux et les muscles, os et cartilages qui nous permettent de nous tenir droits deviennent des zones cruciales à exercer afin de ne pas perdre en mobilité.

Une bonne technique de marche engage aussi le torse, les épaules et les bras, ainsi que de relaxer les cervicales, trop souvent excessivement tendues.

La marche à pied a aussi de nombreux aspects positifs au niveau psychologique et émotionnel. De plus en plus d’études font le lien entre une pratique régulière de la marche et un impact positif sur les émotions, voire sur la pensée créative. Une balade en forêt ou en bord de mer, n’est-ce pas l’un des exemples type de moments où l’introspection et le contact avec le monde extérieur / la nature se rejoignent ?


Des points pratiques pour se mettre en marche

Nombreux sont ceux qui marchent sans trop se soucier de la manière dont ils ou elles le font. Cependant, attention à ne pas tomber dans le piège de l’excès de zèle : même si votre “technique“ n’est pas parfaite, vous n’avez pas tout à réapprendre ! Voici quelques points à garder à l’esprit :

  • Gardez la tête verticale, sur le même plan que les épaules et le bassin (sans pencher vers l’avant ou avancer le bassin) ;

  • Pensez à donner une impulsion avec la jambe qui reste à terre, sans chercher à faire des pas trop longs ;

  • Votre talon doit toucher la terre avant la pointe du pied, en douceur !

  • Laissez vos bras balancer librement : la marche bipède suppose en effet un mouvement controlatéral, jambe et bras opposés avançant ensemble, qui engage alors l’ensemble du corps ;

  • Respirez calmement et prenez régulièrement un moment pour identifier et laisser partir les tensions parasites.

Si tout ceci vous rappelle un peu des conseils pour la méditation, c’est qu’on en n’est pas si loin. Marcher peut être une forme de méditation active.

Petit plus : accordez-vous quelques minutes debout les pieds nus ! Les habitué·es de mon cabinet n’ont pas besoin que je précise à quel point les plantes des pieds sont une des zones les plus sensibles de notre corps et méritent une attention particulière.


Pourquoi ne pas faire un petit tour par le cabinet ? Prenez rendez-vous par ici.

Pour me suivre sur Facebook, c’est plutôt par là.